Comment choisir son oreiller cervical ?


Choisir un oreiller pour les cervicales relève du parcours du combattant lorsque l’on n’est pas initié. En effet ils en existe de toutes sortes, de toutes formes, à rembourrages variés naturels ou chimiques… Soulager ses douleurs osseuses au niveau des cervicales passe donc par une découverte des différentes gammes d’oreillers anatomiques disponibles sur le marché, afin de faire le meilleur choix.

Parlons tout d’abord des oreillers à rembourrages naturels et écologiques, il en existe de toutes sortes, renfermant des noyaux de cerise ou d’olives pour les plus confidentiels, ou remplis de cosses de sarrasin ou de balles d’épeautre pour les plus répandus. Cette dernière, la balle d’épeautre, est assez odorante il faut donc prendre cela en considération. Parmi les oreillers écologique à recommander, inodores pour leur part, nous citerons l’oreiller en sarrasin, procurant un soutien réellement agréable pour la nuque et rivalisant avec tous les oreillers ergonomiques à mémoire de forme du marché. Les cosses de sarrasin forment un support régulier qui épouse parfaitement la courbure du corps, si bien qu’il peut soulager grandement les douleurs aux cervicales. Par ailleurs cet oreiller étant très bon marché et pratiquement inusable, il entre de plus en plus à l’intérieur de nos foyers, en bénéficiant d’un bouche à oreiller très favorable.

La plus grosses part du marché des oreillers anatomiques est occupée par les produits à base de mousse polyester, à mémoire de forme en général. Ces cousins cervicaux ont la faculté de se modeler en fonction de la forme de la tête et de la nuque. La mousse reprend ensuite sa forme une fois que l’utilisateur ne s’en sert plus. Cependant il est fréquent de trouver sur le marché des oreillers qui ne reprennent pas leur forme initiale, et qui s’usent assez rapidement. Le point important à prendre en compte avec ce genre d’oreillers ergonomiques, est qu’il ne faut pas avoir tendance à trop transpirer pendant son sommeil, car ces produits ont tendance à vite chauffer sous l’effet de la chaleur du corps, et donc à entrainer de la transpiration. Les oreillers cervicaux haut de gamme sont fabriqués à base de mousse plus élaborée et ne souffrent pas de ce problème de sudation, ni d’usure précoce, mais il faut y mettre le prix (à partir d’une centaine d’euros).

D’autres types d’oreillers ergonomiques, remplis de billes de plastique (polyester) sont également disponibles sur le marché (oreillers microbilles), à très bas prix, mais leur soutien n’est pas convaincant. On pourra s’en procurer éventuellement pour l’utiliser comme petit coussin de voyage ou d’appoint, car ils sont en général très légers.

Les oreillers latex (marque déposée) sont quant à eux à essayer si vous n’êtes pas allergique à cette matière, parfois les utilisateurs apprécie leur caractère viscoelastique.

Concernant la forme à présent. Choisir un petit oreiller plutôt qu’un gros, un cylindrique, un tour de cou, dépend de l’utilisation que vous allez en faire. Si vous cherchez un oreiller de voyage facilement transportable il est clair qu’il est préférable de vous tourner vers un oreiller de petite taille qui se rangera facilement dans vos affaires de voyage. Pour les trajets en voiture ou pour des séances télé/cinéma, un coussin cervical tour de cou sera très utile en calant votre nuque pendant votre activité. Pour des oreillers destinés à votre sommeil, il sera préférable d’opter pour un oreiller de taille 40x60cm adaptée à la plupart des gabarits. Pour les personnes ayant un sommeil mouvementé, et qui bougent donc beaucoup, il sera judicieux de choisir un oreiller cervical disposant d’une surface d’appui un peu plus conséquence (un oreiller 60x60cm par exemple) pour soutenir le dormeur pendant son sommeil parfois agité.

Dans tous les cas il n’existe pas de « meilleur oreiller » il faudra donc au préalable définir quelle utilisation vous allez faire de votre oreiller morphologique, quel budget vous pouvez lui consacrer, pour bien choisir celui-ci. Un oreiller ergonomique pas cher n’est pas toujours la meilleure solution. Les coussins ergonomiques bas de gamme sont à éviter car s’usent vite et au final vous devrez en racheter un, l’argent économisé au départ sera alors vite perdu par la suite. Evitez les oreillers gonflables, ils sont très mauvais pour les cervicales.

Si vous choisissez de vous tourner vers des oreillers ergonomiques naturels pour un meilleur confort durant votre sommeil ou pour soulager des traumatismes cervicaux, à base de remplissage en sarrasin par exemple, ce qui est un choix judicieux, il est inutile de choisir des oreillers bio, le caractère bio ne changeant en rien (de façon bonne ou mauvaise) le comportement de l’oreiller. C’est souvent un argument marketing utilisé pour vendre un oreiller bio sans réelle valeur ajoutée par rapport à un oreiller non bio.

L’achat d’un oreiller ergonomique est donc un achat qui ne se fait pas à la légère, selon ses besoins on se tournera plutôt vers l’un ou l’autre, sachant que certains oreillers sont multi-tâches.


Pour plus d'informations sur le sommeil,pour savoir comment l'améliorer et passer de meilleures nuits réparatrices, pour changer d'oreiller et opter pour un produit correspondant à votre morphologie, ou encore pour choisir votre literie, cliquez sur les liens surlignés. Vous pouvez également consulter. L'Institut national du sommeil vous permettra également de mieux connaître le sommeil, et en complément vous pouvez aussi consulter un site qui vous donnera beaucoup d'informations pour ce qui concerne les kinésithérapeuthes et le massage à but médical.